Do²

Voyez-vous, je ne suis pas quelqu’un d’agressif ou de colérique dans la vie. Mais s’il y a bien quelque chose qui me met hors de moi, qui me ferait être une mauvaise porte (parce que je sors de mes gonds -vous n’y avez pas échappé à celle-la-), ce sont les gens qui ronflent. Si bien que j’ai une théorie expliquant que les tueurs sont simplement des gens qui voulaient profiter d’une bonne nuit de sommeil et qui n’y ont jamais eu droit. C’est vrai après tout, je ne sais pas pour vous mais pour moi, quand quelqu’un ronfle, il m’est impossible de dormir. Vous me direz, “il te suffit de mettre des boules quies.” Seulement non car boule quies rime pour moi avec concert, et dormant le bras sous mon oreille, ce serait très inconfortable.

Peut-être que les gens qui ronflent ne sont simplement que des gros chieurs. Mécontents de faire chier le jour, ils décident de faire chier la nuit. Parce que c’est bien connu, il est plus facile de ronfler lorsque l’on est sur le dos. Alors pourquoi ces gens là s’obstinent-ils à dormir sur le dos si ce n’est pour nous faire chier ? Moi par exemple, je dors sur le côté ou sur le ventre de 3/4. Du coup, je ne ronfle pas. Parce que je sais à quel point c’est horrible. Je suis un bon compagnon de lit (n‘y voyez aucun message sous-entendu en ce jour d’après la saint Valentin). A tel point que parfois quand je m’endors et que  j’entends que je fais un micro ronflement et je me réveille tout de suite en sursaut, plus désorienté que jamais, en me demandant si je me connais bien même après toutes ses années, en mode psychose “Button, button” de Richard Matheson.

Il paraîtrait également que plus on vieillit, plus on a tendance à ronfler. Alors je me dis que le jour où je ronflerai, j’aurai passé un cap dans ma vie. Exactement comme le jour où j’aimerai le café. Je serai introduit dans une nouvelle caste. Et à ce moment là, j’aurai mon diplôme de ronfleur. Cependant, je ne serai que ronfleur de niveau 1. Et oui, je n’aurai le droit qu’à un seul type de ronflement, le célèbre “roooooon”. Et au fur et à mesure que je gagnerai de l’expérience dans le ronflement, je pourrai débloquer d’autres bruits, comme le “ron pchiiiiii” ou encore le “ron on on on” ou bien le ” rooooon ouiiiii ooooooonnn ouiiiii”. Et un jour, quand le moment sera venu, après avoir passé mes katas de ronfleur devant mes pairs et mes aînés, mon mentor me décernera la ceinture noire du ronfleur. Mais ça, ce sera le jour où j’aurai maîtrisé toutes les techniques différentes de ronflement et en toutes circonstances. Mais quand ce jour sera arrivé, je porterai haut et fort les décibels du ronflement.

En attendant je rêve, ou plutôt j’essaie de rêver, en étant bercé par le doux bruit des ronflements de mon frère qui me poussent de plus en plus vers un abîme sans fond où seule cette voix dans ma tête règne, 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13…

Publicités
Cette entrée a été publiée le 15 mars 2013 à 18:55. Elle est classée dans Billets du vide et taguée . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Une réflexion sur “Do²

  1. Le , Claudie a dit:

    Excellent travail bravo!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :