Les fourmis de Bernard Werber

Les fourmis Werber

Les fourmis. J’en avais tellement entendu parler que lorsque je l’ai vu à 50 centimes à Boulinier, je ne pouvais pas passer à côté. Notons avant tout que je n’étais pas un inconnu de Bernard Werber. Mon ancien colocataire étant un grand fan, j’ai pu découvrir plusieurs de ses livres que j’ai beaucoup appréciés. Cependant je ne savais pas trop à quoi m’attendre pour celui-ci, ne sachant pas du tout de quoi il retournait. Et bien je dois avouer que je suis loin d’avoir été déçu.

Nous suivons deux histoires simultanément. La première est celle d’une famille héritant de l’appartement du défunt oncle entomologue (chercheur qui étudie les insectes). La deuxième est celle de 3 fourmis vivant dans la même fourmilière.  Puis soudain, un mystère surgit dans chaque histoire; quels secrets renferme la cave de l’appartement pour que toute personne y entrant disparaisse et comment 8 fourmis peuvent mourir sans une égratignure, sans même qu’elles aient le temps de réagir.

Ce livre est ainsi écrit que dans chaque histoire, plus on avance vers la fin et plus le mystère devient mystérieux. Les nouvelles pages nous apprennent de nouvelles choses qui, au contraire de nous révéler des indices, nous plongent encore plus loin dans l’interrogation.

Bernard Werber est un réel maître du suspens. Du début à la fin, on se doute que les deux histoires sont liés. C’est obligatoire. Et on attend se rapprochement, assoiffé de connaissances que nous sommes à dévorer les pages une par une en cherchant à élucider ce mystère et ceux qui entourent nos personnages.

Le réalisme de vie et les connaissances sur les fourmis n’étonneront que ceux qui n’ont jamais lu du Bernard Werber. Leurs vies sont décrites d’une telle manière qu’on en oublierait presque qu’elles ne sont pas humaines, que leur monde est infinitésimal par rapport au notre.

On y retrouve également la célèbre encyclopédie du savoir relatif et absolu qui tient tant à coeur à Bernard Werber, au même titre que l’arbre des possibles que nous pouvons découvrir quant à lui dans d’autres ouvrages.

Finalement, Bernard Werber est une valeur sûre. Surtout, n’hésitez pas.

Une dernière chose. Savez-vous comment faire pour obtenir 4 triangles équilatéraux avec 6 allumettes ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :