Carlos Ruiz Zafón

Carlos Ruiz Zafón

Carlos Ruiz Zafón

Cet auteur ne m’aurait jamais fait de l’œil si ma copine ne m’en avait jamais parlé. Ce qu’elle m’a dit de ces œuvres m’a donné envie de me plonger dans ses livres. En effet, ce n’est pas tous les jours que j’entends que quelqu’un a été obligé d’arrêter un livre sans pouvoir le retoucher pendant plusieurs mois à cause de l’intensité de ce dernier.

Le fait est que pour ma part également, j’ai beaucoup été touché par ces romans, comme je l’ai expliqué dans ma chronique sur L’ombre du vent. Il me semble en effet ne jamais avoir autant été ému par un livre.

Sa plume nous transporte, nous téléporte dans ses romans et à l’intérieur de ses personnages. Je ne me suis jamais autant identifié à un personnage qu’à Daniel Sempere ou qu’à David Martin. Je me sentais comme connectés à eux. Je vivais ce qu’ils vivaient, je ressentais ce qu’ils ressentaient; tristesse, rage, peur etc. Je ne lisais plus un livre, je le vivais.

Et c’est pour ça que Carlos Ruiz Zafón est un auteur formidable. Il ne s’arrête pas au simple fait d’écrire un livre, il le transpose, « l’historise », le rend vivant. Et nous ne sommes plus lecteurs, nous en sommes les acteurs à part entière.


Ouvrages chroniqués :

Trilogie le cimetière des livres oubliés

L'ombre du vent de Carlos Ruiz Zafon

L’ombre du vent

Le jeu de l'ange de Carlos Ruiz Zafón

Le jeu de l’ange

Le prisonnier du ciel Zafon

Le prisonnier du ciel

 

 

 

 

 

 

 

Marina Carlos Ruiz Zafon

Marina

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :