Le Clan suspendu d’Etienne Guéreau

Le clan suspendu

Dans le Suspend, les jours et les rituels se succèdent, sous l’impulsion du Premier et de l’Ancien. Seulement, lorsque l’on vit dans un village suspendu, pour Ismène, jeune fille proche de l’adolescence et qui plus est curieuse, les chose changent à une vitesse et il est parfois possible de se retrouver à l’étroit, surtout lorsqu’au dessus trône le ciel et qu’en dessous rode Anne Dersbrevik, une ogresse assoiffée de sang.

Cependant, lorsque l’eau et la nourriture viennent à manquer, il faut impérativement descendre pour subvenir aux besoins du clan. Mais Gaspard, le chasseur, se fait vieux, et Hémon, jeune adolescent, ne demande qu’une chose, descendre et chasser afin de prouver sa valeur et de montrer qu’il serait temps que les jeunes dirigent enfin.

Quand l’engrenage qui fait tourner la vie accueille ne serait-ce que le moindre grain de sable, il en va de la survie du village de régler rapidement le problème, où la situation risque de rapidement dégénérer, jusqu’à un point de non retour. Car quand le sort s’acharne, la loi de Murphy est là.

Ce romain d’Etienne Guéreau est une merveille. Du début à la fin, l’auteur sait jouer avec le suspens pour nous garder jusqu’au bout.

Pourquoi ces hommes et ces femmes vivent dans un village suspendu ? Que sait Claude, l’Ancien, qu’il ne peut plus divulguer ? Qui est donc cette Anne Dersbrevik ?

Et bien chers lecteurs, pour en savoir plus, il va falloir se lancer à corps perdu dans cet ouvrage. Mais ne vous inquiétez pas, il ne vous en faudra pas beaucoup pour vous laisser happer. Mais soyez bons joueurs, gardez votre calme et votre patience, car le roman va vous tenir en haleine jusqu’aux dernières pages. Mais le jeu en vaut la chandelle, croyez moi !

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :