Kaïken de Jean-Christophe Grangé

Kaïken Jean-Christophe Grangé

Le fœtus carbonisé, toujours relié à sa mère éventrée par le cordon ombilical. Voilà comment le commandant Passan et son acolyte Fifi ont retrouvé trois femmes et ce qu’il restait de leur enfant. Le surnom du tueur en série : l’accoucheur.

Passan le sait. Depuis qu’il a vu Guillard pour la première fois, il l’a su. Seulement à force de s’obstiner, il a commis des erreurs. Des erreurs qui ont permis à ce dernier de s’en sortir.

Et malheureusement pour le commandant, sa vie privée n’en est pas pour autant une réussite. Sur le point de divorcer avec sa femme japonaise Naoko, la seule chose qui les retient ensemble sont leurs deux enfants.

Au fur et à mesure de l’enquête et de son acharnement, il va réveiller au fond de lui le mal qui le ronge et qui pourrait bien causer par la même occasion du tort à sa famille, de façon irréversible.

Kaïken de Jean-Christophe Grangé est un thriller éprouvant, haletant. Le style est sobre, rapide, précis et efficace. Les phrases sont courtes, les chapitres aussi, ce qui rend la lecture simple et rythmée, nous donnant l’impression de lire un film plus qu’un livre. Grangé nous plonge dans un roman où l’occident et l’orient se mêle dans une noirceur commune de laquelle il est difficile de s’extirper.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :