Fahrenheit 451 de Ray Bradbury

ray-bradbury-fahrenheit-451

Un très grand classique qui me faisait de l’œil depuis des années. N’ayant pas vu le film de François Truffaut, c’était vierge de tout à priori que je me suis mis à la lecture.

Dans une cité contrôlée par les mass médias, la population ne vit qu’à travers des écrans géants, sans chercher à réfléchir, juste en digérant ce que les dirigeants leur serve. De ce fait, afin de contrôler cette population asservie, le gouvernement empêche toute forme de réflexion, et principalement en brûlant les livres.

Pour mettre au point cet autodafé, les pompiers ont le métier de mettre à feu chaque maison où des livres sont trouvés, sans faire la moindre exception. Nous suivons ainsi l’un d’eux, Guy Montag, qui au fil des rencontres avec une jeune fille prénommée Clarisse, va petit à petit ouvrir les yeux sur la vie qu’il mène jusqu’au jour où tout basculera pour lui.

Une fois de plus, ce roman peut être adapté à notre société actuelle, notons pour ça l’incroyable préface de Jacques Chambon dans laquelle est dépeinte notre société. Une société qui ne lit plus, ne cherche plus à lire. Et après tout, pourquoi lire quand il nous est possible de voir les films, des résumés vidéo ou autre produits prémâchés, digérés et recraché pour nous ? Pour trouver la réponse à cette question, je vous invite à lire ce livre et à vous identifier et à comparer notre société actuelle à cette société fictive.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :