Barthélémy utilise surf

Vous vous souvenez peut-être de la guerre que je livre quand je fais de la cuisine. Et bien comme vous le savez, qui dit cuisine dit vaisselle. Et comme certains ustensiles ne vont pas au lave-vaisselle, ou que je n’ai pas forcément cet appareil technologique sous la main, ou dans la poche,  je fais la vaisselle à mains nues.

Et là, c’est le début de la fin. Je remonte mes manches et me mets en maillot de bain, une serviette de plage autour de la tête. J’ouvre l’eau, et c’est presque instantané, je me retrouve trempé des pieds à la tête. La cuisine, elle, est inondée du sol au plafond, à tel point qu’on pourrait se demander si un Tortank ne s’est pas battu contre un Akwakwak.

tortank

Là, c’est juste Tortank. Balaise hein ? Alors imaginé un peu les dégâts que peuvent faire deux pokémons eau surpuissants. Un carnage. Pas d’autre mot.

Voilà un aperçu : 

La pression du robinet, pourtant loin d’être à son maximum, déverse des litres d’eau, tels les chutes du Niagara. La moindre surface s’opposant à ce canon à eau se transforme alors en véritable trampoline, projetant chaque gouttelette de part et d’autre de ses rebords. Rien de bien anormal là me direz-vous. Et pourtant, lorsque l’eau rebondit, on dirait qu’elle ne cherche pas à aller directement dans l’évier. Non, bien au contraire. Elle semble douée d’un radar. Les gouttes sont alors en réalité de véritables missiles à tête chercheuse dont je suis la cible, j’en ai l’impression d’être une jeune fille non farouche un peu imbibée d’alcool dont les ados raffolent dans les teen movies pour des concours de T-shirt mouillés.

L’eau coule partout autour de l’évier, comme de la sueur s’écoulant par les pores de notre peau (instant glamour). Par terre commence à se former une flaque d’eau ne cessant de grossir au fur et à mesure que le tas de vaisselle sale diminue pour augmenter le tas de vaisselle propre. Si bien que, s’il n’y avait pas de carrelage, une nouvelle nappe phréatique se formerait sous ma cuisine.

Lorsque tout est terminé, je ressors littéralement lessivé. Enfin littéralement, vous comprenez. Je ne sors pas non plus vraiment d’une machine à laver hein. Mais mes cheveux sont trempés, mes chaussettes imbibées d’eau, mon T-shirt détrempé et mon pantalon couvert de tâches d’eau.

Du coup, personnellement, je crois les gens qui disent qu’avec un lave vaisselle on fait des économies. Sinon, au pire, la prochaine fois que je fais la vaisselle, je prendrai mon shampoing et mon gel douche. Histoire de faire du 2 en 1.

Publicités
Cette entrée a été publiée le 17 juin 2014 à 14:05. Elle est classée dans Billets du vide et taguée , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :