Noir c’est noir

Vous savez, je ne sais plus quand, je suis arrivé à un constat. Et à un constat non amiable, alarmant, bien plus que le constat sur le réchauffement climatique. Au diable les ours blancs mourant sur la banquise, blanche elle aussi.

Balles à blanc, examen blanc, que des choses inoffensives, presque mignonnes. En effet, on sait que même si ça fait peur, quoiqu’il arrive, ça compte pour de faux. Alors pas de soucis, on peut y aller les yeux fermés, rien de grave n’arrivera. Pire, avoir carte blanche. Peu importe ce que l’on fait, on aura aucun problème, on s’en sortira blanc comme linge. Ah tient, marrant (oui, bon, j’ai fait exprès) !

Broyer du noir, travailler au noir (black, pour les bilingues), avoir des idées noires, et j’en passe, que du péjoratif. Voyez-vous où je veux en venir, ce que je cherche à vous faire voir ou avez vous la vue obscurcie (on pourrait presque rattacher cette expression également) ?

Faîtes le jeu chez vous, essayez de trouver toutes les expressions avec la couleur blanche et les autres avec la couleur noire. Ensuite, classez les dans deux catégories distinctes, l’une à consonance plutôt positive, l’autre plutôt négative. Alors, ça donne quoi ? (Oui, je sais bien que vous ne me répondrez pas. Mais c’est pour mieux vous faire réfléchir. Du coup, vous allez vouloir répondre à ma question. Et ouais, pas bête !)

Et c’est la même chose dans les jeux, Othello, les dames, les échecs, les blancs affrontent toujours les noirs. La vie est soit noire soit blanche (vision manichéenne), blanc mariage, noir décès. Pourquoi ne pas plutôt se faire affronter les bleus et les rouges, comme en politique. Pourquoi une telle symbolique ? Saviez-vous que traditionnellement, lors d’un mariage en Espagne, la mariée portait une robe et un voile noirs ? Pourquoi cela a-t-il changé ?

Il y a un telle connotation négative sur le terme noir, il est facile d’imaginer Martin Luther King, Malcolm X, Rosa Parks et bien d’autres se retournant actuellement dans leurs tombes. Finalement, il y a encore beaucoup de chemin à faire pour que les blancs et les noirs soient sur un pied d’égalité. Il est pourtant bien loin le temps de l’esclavage et de la ruée en Afrique pour de la main d’oeuvre pas chère (voire vraiment vraiment pas chère).

Et puis bon, personnellement, si j’étais chinois, j’en aurai marre qu’on ne parle jamais de jaune alors qu’ils règnent tout de même sur le monde. Bande d’égoïstes que nous sommes !

Finalement, dans tout ça, un seul homme soutient ces hommes et femmes à la couleur de peau différente de la notre.

Publicités
Cette entrée a été publiée le 15 décembre 2014 à 10:35. Elle est classée dans Billets du vide et taguée , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :