La petite souris

La semaine dernière, je suis allé chez le dentiste pour qu’il s’occupe enfin de ma dent qui est cassée depuis déjà plusieurs mois. Cela faisait 8 ans que je n’y avais pas mis les pieds. Je sais, ce n’est pas très bien. Mais malgré ça, j’ai affronté ce qu’on pourrait appeler la terreur des enfants sans la moindre appréhension. Enfin, en toute franchise, je dois avouer que j’avais quand même un peu peur. Mais pour ma défense, mes 4 dents de sagesse avaient poussées, et la dernière fois que j’ai eu une dent réparée j’ai fait une infection. Du coup c’est compréhensible.

Arrivée là bas à 8h20, mon bourreau est là pour m’accueillir. Mais pour faire durer le plaisir, il me fait patienter dans la salle d’attente. Sans même avoir le temps de voir des photos de chiens sauter dans une piscine, il revient déjà à l’assaut. Après avoir essayé de le divertir en faisant exprès de me tromper de bureau, il me dirige vers la salle de torture. A peine arrivé je vois déjà le fauteuil, qui ressemble étrangement à celui présent dans Sweeny Todd, dans lequel je vais devoir passer la prochaine heure.

Obligé, je m’assois donc dessus et découvre que mon dentiste et sa diabolique assistante sont tous deux revêtus des lunettes pour les protéger des éclaboussures de sang et un masque, sûrement pour cacher leurs crocs ou la salive qui dégouline de leur bouche. Après l’équipement enfilé, mon dentiste effectue le geste mondialement connu du liquide qui sort de la seringue. Une fois cette scène des plus rassurantes vue, il me demande de me détendre car il va me piquer. Dieu seul sait ce qu’il m’injecte, et lui bien sûr. Peu à peu, je perds la sensibilité de mon côté droit.

Et c’est à ce moment que le défilé des forets et des fraises commence. Vrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr. Brrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr. Vbrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr. Bvrrrrrrrrrrrrrr. Tout y passe. Ma bouche se transforme alors en usine de montage où les instruments se suivent et ne se ressemblent pas. Enfin si mais je ne peux pas changer un dicton.

Mon dentiste me demande si tout va bien et attend une réponse. Tant bien que mal, je m’essaie, la bouche grande ouverte, un aspirateur dyson dans la bouche et une perceuse dans la gencive. Seul bruit qui en sort “euh” qu’il assimile à un oui.

Et c’est au bout d’une heure que je peux finalement fermer la bouche. Le côté droit du visage toujours paralysé, je peux me lever et parler normalement. Enfin par normalement j’entends parler en ne bougeant que le côté gauche de la bouche. J’ai alors l’impression d’être Tom Cruise dans Minority Report lorsqu’il change de tête pour entrer dans le centre afin d’atteindre les précog.

sk03CruiseJowlsBig

Oui exactement, j’avais l’impression de ressembler à ça. Et comme explication j’ai eu “Oh bah normal, j’y suis pas allé de main morte avec l’anesthésiant.” Et bien me voilà rassuré. L’effet n’aura duré que 3h.

Mais je vous rassure, tout va bien maintenant, même avec du plâtre dans la bouche.

Publicités
Cette entrée a été publiée le 28 février 2013 à 18:52. Elle est classée dans Billets du vide et taguée , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :