Transports non communs

Une femme était en train de conduire lorsque sans crier gare un avion en pilote auto, alors non dirigeable, a perdu son train d’atterrissage. La tête ailleurs, la femme planait complètement. Il lui a fallu voir l’avion piquer du nez pour la faire atterrir.

C’était le premier vol pour le pilote et quelque chose avait déraillé. Par chance, il avait réussi à s’aiguiller vers cette autoroute pour se poser. Malgré une piste différente, il était sur la bonne voie. Pas à pas, il exécutait la marche à suivre.

Un peu charrette quant à la distance le séparant du sol, il tentait de redresser l’appareil comme un galérien. Sortant de sa manche ses dernières forces pour l’arrondi afin d’atteindre la bonne assiette, il voyait enfin la lumière au bout du tunnel. Lorsque le ventre toucha le sol, l’avion continua en aquaplaning tel une caisse à savon.

La course effrénée terminée, le pilote fit le tour des contrôles pour s’assurer que tout était ok. Crevé, vidé, il fit quand même la navette entre la cabine et les passagers sans chavirer. Une fois les secours arrivés, il se permit enfin de lâcher du lest.

Publicités
Cette entrée a été publiée le 30 juin 2014 à 10:35. Elle est classée dans Styles du vide et taguée , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :