Lettre respectueuse mais pas tant que ça

Il est des gens parfois qui ne méritent que le mépris. C’est le cas de Fabienne Decottignies. Et si jamais au détour d’Internet elle trouve ce billet, voilà ce que je lui dédie.

(C’est un peu long, courage !)

Spéciale kassdédi Fabinenne.

Bonjour Madame,

Je me permets de vous écrire car vous vous êtes permise d’être injurieuse et irrespectueuse envers ma mère. Vous l’avez fait par oral mais je ne peux le faire que par écrit, car le travail m’empêche de venir vous voir. Et oui, certaines personnes ne peuvent pas passer leur matinée à boire du café ou un après-midi à faire des crêpes. C’est malheureux, mais il faut bien que certains travaillent pour faire avancer notre société.

Autre chose qui fera la différence entre nos deux propos, la manière de dire les choses. Car si vous avez été désobligeante, irrespectueuse voire insultante, je resterai courtois et poli. Voyez-vous, si ce que vous dîtes sur ma mère est vrai et fondé (ce dont je doute fortement, mais j’y reviendrai), au moins elle m’aura appris le respect. Je ne remets pas en cause l’éducation de vos parents, mais il est possible qu’avec l’âge, certaines notions apprises lors de votre éducation aient été oubliées. Quelle obscure chose que la mémoire puisqu’elle fonctionne différemment pour tous. En effet, ma mère, plus vieille que vous je présume, n’a pourtant pas oublié ce concept. J’espère cependant que vos enfants, si vous en avez, retiendront cette notion de vie qu’est le respect envers les autres. Mais je ne doute pas que c’est un point sur lequelle vous insistez. C’est si important le respect de nos jours. N’êtes-vous pas d’accord ?

Pour en revenir à vos propos, vous dîtes que ma mère n’est personne et qu’elle ne vaut rien. C’est tout de même fâcheux, car si cela est vrai pour ma mère, je ne sais donc pas où vous vous situez. En effet, ma mère a accompli bien plus dans sa vie professionnelle que vous ne l’avez fait pour le moment. Avec deux Bac +5 et un CV comme le sien (ai-je besoin de vous énoncer son parcours ?), si c’est cela être personne, je crains que de nombreux gens ne soient personne. Et en toute politesse, je pense que vous en faites partie. Venons-en maintenant au sujet qui peut fâcher : comment qualifier les personnes inférieures à ma mère ? J’ai beau chercher sur Internet, je ne trouve pas de terme qualificatif. Nous devrons donc malheureusement rester sur un vide de la langue française. Dommage pour vous et moi.

Les us et coutumes maintenant. Savez-vous qu’il existe dans le monde de nombreuses manières de se dire bonjour ? En effet, dans notre société, nous pouvons simplement saluer les gens par la parole, en faisant la bise, par une accolade ou en serrant la main. Au Tibet, autrefois, on se tirait la langue pour se dire bonjour. Intrigant, non ? Les asiatiques, quant à eux, se font la révérence. C’est un signe de respect. Du coup, au vu de ce panel non exhaustif, nous pouvons conclure qu’une personne qui ne fait pas la bise peut tout de même saluer autrement; comme en disant, tout simplement, oralement, le terme “bonjour”. Terme que l’on emploie régulièrement au travail ou socialement dans la vie courante, comme en faisant les courses par exemple. Faîtes-vous la bise à votre responsable de caisse ou à un(e) vendeur(euse) ? Pas moi en tout cas, ce serait mal vu. Je pense donc qu’il appartient à chacun de saluer selon son gré, pas vous ? Je crois que cela fait partie de nos droits en tant que citoyen: liberté d’expression, liberté d’opinion et liberté de pensée (bien entendu, nous en avons plus que ça, mais je ne vous l’apprends pas). Cependant, ce que cela implique est que si ma mère vous salue oralement, par cette parole, elle vous souhaite le bonjour et vous salue respectueusement.

Vous savez, vous ne pouvez pas imposer à quelqu’un votre manière de faire ou de penser. Justement à cause, ou plutôt grâce, aux libertés que j’ai citées plus haut. De ce fait, ce n’est pas parce qu’une personne ne pense pas comme vous, qu’elle n’obéit pas à vos normes sociales informelles qu’elle a tort ou qu’elle est déviante. Après tout, nous ne sommes pas des enfants pour mettre à l’écart quelqu’un parce qu’il agît différemment ou parce qu’il est différent de nous. Je pense que vous me rejoindrez là-dessus, nous avons passé l’âge pour de tels enfantillages, n’est-ce pas ?

Au vu de ces explications, j’espère donc qu’à l’avenir vous serez plus courtoise. D’une part car le respect est une valeur primordiale dans notre société (à moins que vous ne votiez FN) et d’autre part car si ma mère n’est personne, vous n’êtes pas bien placée pour lui adresser la parole de la manière dont vous l’avez faîte. Ce n’est pas de sa faute si vous vous sentez inférieure en sa présence. Elle ne peut pas s’adapter à chacun, imaginez un peu le travail qu’elle devrait faire sinon ! Et puis pourquoi chambouler ses bonnes habitudes de travail pour se mettre à niveau moindre pour égaler ses collègues ? Souvenez-vous lorsque vous étiez en classe, il y avait toujours des bons élèves pour tirer vers le haut le reste de la classe. Une fois de plus, c’est moche, mais malheureusement des personnes seront toujours meilleures que nous. Il ne faut pas s’en offusquer. Au contraire, il faut apprendre à connaître et à travailler avec ces personnes pour nous-mêmes évoluer, pour apprendre des nouvelles méthodes de travail. En échangeant, nous apprenons beaucoup des autres.

Ma mère n’y est pour rien dans l’envoie de ce mail. Elle n’en a d’ailleurs pas connaissance étant donné qu’il est de mon propre chef. Donc libre à vous d’égayer vos déjeuners à mon détriment, je crains malheureusement que ce ne serait pas la première fois que vous faîtes preuve de médisance à l’égard de quelqu’un. Cependant, j’espère que vous aurez appris des choses grâce à ce petit échange unidirectionnel courtois. Comme quoi, on peut faire passer de nombreux messages en restant poli.

Cordialement,

PS : Faîtes attention, votre prénom est écorché sur votre site Internet. Ce serait dommage que des gens se fourvoient et/ou se moquent de vous à cause de l’erreur d’un(e) collègue. Je ne remets en aucun cas la valeur professionnelle de cette personne, qui j’en suis sûr est très compétente, mais une erreur de jugement est vite arrivée. On ne sait jamais sur qui nous pouvons tomber, il y a des gens méchants partout, ce serait dommage que cela vous arrive.

Publicités
Cette entrée a été publiée le 17 décembre 2015 à 18:30. Elle est classée dans Billets du vide et taguée , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :