Le palimpseste d’Archimède de Eliette Abécassis

J’avais acheté ce livre pour Cynthia à l’occasion de son anniversaire (ou de noël mais là n’est pas la question) car elle voulait le lire. Et oui, en général, on préfère acheter un cadeau qui fait plaisir. C’est souvent mieux. Sauf si c’est un cadeau intéressé. Mais là il faut se poser des questions sur la personne qui nous fait ce type de cadeau.

Palimpseste d'Archimède Eliette AbécassisRevenons-en au Palimpseste d’Archimède.

Jouer à Dieu est le jeu préféré des élèves de Normale Sup à Paris, rue d’Ulm. Mais il semblerait que quelqu’un est allé bien plus loin qu’un simple jeu lorsque l’un des enseignants de l’école, le professeur Sorias, est retrouvé mort, au pied de l’Obélisque, place de la Concorde.

Le cadavre, atrocement mutilé, donne pourtant l’impression d’avoir subi un rituel bien précis, dont la complexité rime avec l’atrocité.

La police se retrouve obligée de demander de l’aide au professeur Elsa Mareek, éminente philosophe passionnée par la Grèce antique, assistée de son meilleur élève en qui elle voit son disciple, Joachim.

Un meurtre n’est jamais anodin. Pour la police, il est surement l’œuvre d’un psychopathe.

Pi

Oui oui, le rouge fait référence à du sang.

Pour nos deux normaliens, le professeur Solias n’a pas été choisi au hasard. En cause, l’épicentre de son travail, l’épiphanie qu’il cherchait, cette recherche presque spirituelle qu’il menait sur le chiffre pi.

Ni tout à fait 3, ni complètement 4, pi semble être le plus grand mystère que le monde ait connu. Si pour nous, simples mortels, il revêt 3,14 et des poussières, il en est bien autrement pour d’autres, puisque ses décimales ne sont pas encore toutes révélées au grand jour. Peut-être pour une bonne raison.

Eliette Abécassis nous emmène dans un univers à la fois simple (thriller) et à la fois teeeeeellement complexe ! En toute honnêteté, j’ai dû m’accrocher pour lire l’ouvrage. De prime abord, il parlera plus facilement aux lecteurs adeptes du milieu thésard et de la recherche. Si en plus, vous êtes philosophe (comme l’auteur) et mathématicien, n’attendez plus, ce roman sera un bijou pour vous !

C’est très rare que ça m’arrive, mais je me suis senti dépassé. Cet ouvrage est un vrai traité philosophique qui va bien au-delà du simple thriller. Les meurtres (oui il y en a plusieurs) sont presque secondaires.

Eliette, abreuvez-moi de votre savoir s’il-vous-plait. Expliquez-moi où, dans cet ouvrage, la réalité à laissé place à la fiction. J’ai le cerveau retourné. Je tiens à rappeler que pour moi, la philo, c’est « oui, non, peut-être » (terminale S RPZ).

En tout cas, le palimpseste d’Archimède est très intéressant à lire. C’est un moyen assez ludique de s’introduire à plusieurs courants philosophiques et également théories mathématiques.

Je sais donc je suis ? Mais là je ne sais plus rien. Mais si je sais que je ne sais plus rien, je sais. Et donc je suis. Mais qui suis-je ? Ce serait réducteur de ma part de continuer car mon intelligence philosophique n’atteint pas le quart du tiers de trois pomme à genoux d’Eliette Abécassis.

Si vous voulez vous faire une entorse du cerveau, allez-y, lisez le bouquin. Si vous êtes plutôt passif dans votre lecture, je vous le déconseille. Pareil, si vous avez l’habitude de faire autre chose en même temps que lire, ce n’est pas la peine. Le palimpseste d’Archimède est manichéen, soit on le lit à 100%, soit on ne le lit pas.

Pour aller plus loin sur le nombre pi (merci Mickaël Launey).

Je ne sais pas si c’est plus clair pour vous mais c’est assez impressionnant quand on y pense. On se croirait un peu dans le nombre 23 de Joel Schumacher avec Jim Carrey, que je vous recommande chaudement d’ailleurs.

Photo de Annie Spratt (C’est drôle non ?)

Publicités
Cette entrée a été publiée le 13 août 2017 à 14:17. Elle est classée dans Chronique littéraire et taguée , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :