Le manuscrit perdu de Jane Austen de Syrie James

Manuscrit héroïne

Bon.

Là, je vous avoue, ça va être compliqué.

Très concrètement, je n’ai aucune idée de pourquoi j’ai acheté ce bouquin. Si, je pense que c’est parce que j’avais beaucoup aimé Orgueil et préjugés de Jane Austen. Mais alors là rien à voir !

La quatrième de couv’ a clairement tenté de m’avertir avant que je n’attaque le bouquin. J’aurais dû prendre la phrase plus au sérieux.

 

Samantha, une américaine en voyage en Angleterre, achète un recueil de poésie britannique du XVIIIème siècle, dans une librairie d’occasion d’Oxford. Et là, que ne fut son étonnement quand, dans le recueil, elle trouve une lettre anonyme, datée de 1816 et adressée à Cassandra.

Manuscrit perdu de Jane Austen Syrie James

Mais attendez, ce n’est pas le plus fou ! Car ce que vous ne savez pas (mais que je vous dis), c’est qu’avant la mort de sa mère, Samantha effectuait une thèse sur Jane Austen. Malheureusement, son égoïste de mère est morte et notre pauvre Samantha a donc dû rentrer aux USA (heureusement que le médecin de feu sa mère était là pour la consoler). Et forte de son savoir, elle put de suite authentifier l’auteure de la lettre : Jane Austen en personne ! Mais quelle coïncidence !

Attendez encore un peu, le plus fou arrive ! Encore plus formidable, il est question dans cette lettre d’un écrit perdu à Greenbriar. Comme par hasard, pas très loin de sa position actuelle ! Mais quelle chance ! Elle devrait se demander ce que fait son copain médecin pour avoir autant de veine.

Vous vous doutez donc que malgré quelques hésitations, elle ne put résister à l’envie d’aller rencontrer le propriétaire de cette fameuse demeure.

Le plus bizarre dans ce roman, c’est que la découverte du manuscrit perdu ne prend qu’une dizaine de pages. Et oui ! Car 90% du roman est en fait le manuscrit perdu en lui-même. BOOM ! Vous ne vous y attendiez pas je suis sûr ! Moi non plus…

Mais ça ne prend pas. Tellement pas ! Premièrement, la narration est faite, hors manuscrit, par Samantha. Sam, pour les intimes. Bien qu’âgée d’une trentaine d’année, elle parle comme une ado de 15 ans. Ça fait de la peine à lire. Et un peu peur pour la suite de la lecture.

Et j’ai bien fait d’avoir eu peur…

Manuscrit écriture

La lettre est supposément écrite en 1816 ! Par Jane Austen ! Ça ne choque que moi bon dieu ? Ce serait moins ridicule de lire « Pui papa è mor é c 2venu karémen 1pocibl » sur un sms de ma nièce de 8 ans qui n’a pas encore de téléphone.

Mais, surtout, pourquoi écrire un roman dans lequel on fait passer son écrit pour un roman de Jane Austen ? Madame James, vous avez quelque chose à prouver ? Je ne comprends vraiment pas. Quand on aime un auteur, on peut lui rendre hommage de bien des manières. Pourquoi comme ça ? Pourquoi écrire un texte et dire que c’est du Jane Austen ? Surtout quand ça ne sonne pas vraiment comme tel et que ça porte plus préjudice qu’autre chose.

Je n’ai beau avoir lu qu’un roman de Jane Austen, j’ai directement senti que tout était pompé, en moins bien. L’excuse donnée, ce manuscrit est ce qui a inspiré plusieurs personnages et intrigues des romans suivants. Mais nous savons que ce n’est pas vrai ! Si ça ressemble, c’est parce que c’est inspiré de tous les romans d’Austen. Pas l’inverse ! Alors oui à des moments je me suis un peu laissé prendre au jeu. Mais bon dieu que c’est téléphoné ! Allo ? Oui ? Ok, ça va se passer comme ça.

Et je ne parle même pas des passages hors manuscrit. Eux sont tout bonnement, honnêtement, bidon. Et encore plus téléphonés que le reste. Allo ? Oui ? Non s’il-vous-plait, pas pire…

J’ai eu l’impression de lire du Twilight pour des pré-pubères. Du Twilight quoi.

Et là j’ai compris pourquoi en terminant le bouquin.

Manuscrit Dracula

Est-on obligés de servir de telles soupes aux adolescentes ? Surtout qu’après avoir autant massacré Jane Austen, elle s’attaque à Bram Stoker ! Gare à toi Mary Shelley !

Tout espoir est mort.

Publicités
Cette entrée a été publiée le 20 août 2017 à 13:51. Elle est classée dans Chronique littéraire et taguée , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :