Interrupteur

Après une semaine chez ma nouvelle famille, je viens enfin d’apprendre comment allumer et éteindre ma lampe de chevet. Oui, c’est une énorme avancée pour moi car c’est la seule source de lumière de ma chambre quand il fait nuit. Moi qui avais cherché pendant 5 minutes le fonctionnement de cette lampe avant d’abandonner et de débrancher/rebrancher pour éteindre/allumer. Je suis sûr que vous pouvez imaginer ce que j’ai ressenti. Parce que oui, c’est la même danse pour tout le monde lorsqu’on arrive dans un nouvel endroit, on doit tout réapprendre. Quel interrupteur allume quelle lampe ? Où sont les prises ? Comment ouvrir cette fenêtre ?

Et en parlant de fenêtre, il m’a fallu 3 jours pour comprendre comment ouvrir celle de ma chambre. Parce que comme je suis non seulement dans une nouvelle maison mais en plus dans un pays différent, ce serait bien trop simple d’avoir le même système partout. Ici, il y a une manivelle et des espèces de poignées. A partir de là, on devine.

Et c’est pareil pour tout. Idem pour trouver où est rangé le toaster, le pain ou encore les bols. Et alors à ce moment là on se transforme en moitié ninja moitié cambrioleur qui fouille dans les placards et les tiroirs dans le noir car on ne sait pas allumer la lumière, tout ça en faisant le moins de bruit possible. On essaie de se mettre à la place de la personne qui cuisine pour deviner où pourrait être rangé telle ou telle chose. Ça passe ou ça casse. Et je dois vous avouer, car je ne suis pas peu fier de moi, que j’ai trouvé le toaster du premier coup. Bon par contre j’ai découvert après une semaine que ma famille avait un micro-ondes. On ne peut pas gagner à tous les coups.

Et si seulement c’était tout. N’oublions pas que je suis dans un pays anglophone. Et malgré le fait qu’on sache que “Bryan is in the kitchen”, on ne nous apprend pas à dire “batteur” ou encore “plat qui va au four”. Parce que oui, en tant que français, je me devais de prouver que je sais cuisiner. Et vous savez quoi ? Je les ai impressionnés. Amis français, l’honneur est sauf.

Publicités
Cette entrée a été publiée le 7 janvier 2013 à 18:35. Elle est classée dans Billets du vide et taguée . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :