Medley télévisuelle

Un hôtel restaurant de campagne, dans un petit village pittoresque de la France où les journées s’enchaînent sans le moindre grain de sable pour bloquer l’engrenage de la plénitude. Les agriculteurs y invitent des femmes à venir découvrir leur métier et leur univers pour casser cette image d’homme dégrossi, terminé au burin et pas très futé. Et puis pour, pourquoi pas, trouver l’amour. En somme, une aventure qui profite à chacun.

Dans ce petit hôtel restaurant est souvent organisé, sur 2 jours, un concours de chant entre les habitants du village. Lors de ce concours, différents cuisiniers des villages alentours sont invités pour cuisiner les repas aux spectateurs et aux participants. Ainsi, chaque chef peut revisiter les recettes locales et proposer ses créations. Les goûteurs peuvent donc donner leurs avis sur ces recettes.

Le matin du deuxième jour, lorsque les tenants de l’hôtel restaurant sont allés dans la cuisine pour préparer le petit déjeuner, ils ont découvert sur le carrelage le corps inanimé d’une femme, recouvert de sauce béchamel. Choqués et apeurés, ils appelèrent la police qui dégagea ensuite une équipe spéciale de détectives.

Arrivés sur place, les détectives se dirigèrent de suite vers la cuisine et gouttèrent la sauce béchamel. Car en effet, bien qu’étant le seul indice, il était amplement suffisant. Car oui, chaque cuisinier à sa propre manière de faire la sauce béchamel. Et nos détectives, anciens chefs cuisiniers reconvertis dans les crimes gastronomiques, seraient capable de reconnaître cette sauce béchamel de professionnel entre mille.

Durant toute une semaine, les détectives gastronomiques se sont affairés à goûter la sauce béchamel de chaque cuisinier. Et malheureusement, après le dernier échantillon test, les détectives étaient unanimes, aucune sauce béchamel n’était celle du meurtrier.

Ils étaient sur le point de partir, n’ayant plus aucune idée pour faire avancer l’enquête, quand tout à coup, en montant dans la voiture, un des détectives reconnu un ancien chef gastronomique reconverti en critique pour un célèbre guide touristique. Il se remémora ainsi où il avait déjà goûté cette sauce béchamel, dans le dernier restaurant de ce chef. Il se souvint alors du scandale qui avait suivi ce chef suite à la découverte de rats dans son restaurant.

Ils allèrent alors l’interpeller sans ménagement pour l’obliger à faire une béchamel. Contre toutes attentes, ils découvrirent que c’était bien sa sauce béchamel qui recouvrait le corps de la victime. Ils apprirent également de lui que la victime n’était autre que son ancienne maîtresse qui l’avait quitté suite au scandale lié à son ancien restaurant. En effet, comme il gagnait moins d’argent, que sa réputation était souillée et sachant qu’elle avait toujours été attirée par la nature et les animaux de la ferme, elle avait décidé de le quitter pour se rendre à la rencontre des agriculteurs de ce petit village pittoresque de la France où les journées s’enchaînaient sans le moindre grain de sable pour bloquer l’engrenage de la plénitude.

Publicités
Cette entrée a été publiée le 4 août 2014 à 10:35. Elle est classée dans Billets du vide et taguée , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :