Dans les dents

Je vais vous raconter ce qui, pour moi, est une des choses les plus désagréables de toute la vie.

Après un repas que les rois m’ont envié, émincés de poulet au curry avec fusilli (des pâtes), repus, j’ai donc vaqué à mes occupations habituelles.

Cependant, au bout de quelque temps, je sentais que quelque chose n’allait pas, que quelque chose n’était pas à sa place et je ne pouvais pas dire quoi. Pourtant, j’en étais persuadé, la réponse à mon interrogation, je l’avais sur le bout de la langue, mais elle ne voulait pas sortir.

Tournant 7 fois ma langue dans ma bouche pour découvrir ce qu’il en était sans dire de bêtise, je me suis enfin aperçu du bout de poulet coincé entre deux de mes molaires.

(Grâce à mon talent sur Paint et à Wikipédia, vous trouverez ci-dessous un schéma approximatif de la situation qui vous permettra donc de vous faire une idée de la gêne de la chose, tout en vous apprenant par la même occasion le nom des dents.)

Dents humaines

Cette situation, je sais que tout le monde l’a au moins expérimentée une fois dans sa vie. Et quand elle arrive, il n’y a pas 20 000 choses que vous faites. Non. Comme moi, vous avez ce merveilleux réflexe de tout faire avec votre langue pour enlever ce bout de nourriture. Du coup, cet intrus hante toutes les secondes de votre journée et ne vous ne passez pas un seul instant sans faire une tête étrange à passer votre langue dans tous les sens à travers vos dents pour déloger l’être non désiré, jusqu’au moment fatidique, béni des dieux, où vous parvenez enfin à vous libérer de l’entrave.

Et une fois libre, vous repassez votre langue sur vos dents, à l’endroit où quelques secondes plus tôt se trouvait le bout de nourriture. Et tout à coup, lorsque vous ne sentez rien, vous ressentez le vide entre vos dents, vide qui se fait également sentir dans votre coeur, la réponse émotive après avoir perdu un être qui vous a accompagné aussi longtemps.

Repose en paix compagnon d’infortune, et repaît moi sans rancune.

Publicités
Cette entrée a été publiée le 24 février 2015 à 10:35. Elle est classée dans Billets du vide et taguée , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :