14 juillet

Je suis allé voir le feu d’artifice en ce début de semaine comme de nombreux d’entre vous j’imagine, bien que je pense que certains ne savent même pas pourquoi une telle fête existe. Et plus j’y pense et plus je me dis que peut-être, finalement, ce n’est pas plus mal. Car si des sans culottes présents en ce 14 juillet 1789 nous voyaient actuellement, ils ne le supporteraient pas. Mais ça, ce n’est pas le propos de cet article. Car nous pourrions tout aussi bien traiter du fait que justement, nous pourrions rappeler ce fameux jour autre que par des concerts de Kendji ou du Collectif Métissé, ce qui nous permettrait de nous relier à nos origines plutôt que de regarder des écervelés nous chanter des chansons décérébrées que ma nièce de 6 ans pourrait inventer en prenant son bain ou en étant aux toilettes.

Mais, pour en revenir à notre affaire, il n’y a pas que la raison d’une telle fête que les gens ignorent, mais également son fonctionnement. En effet, nos yeux grands ébahis devant un feu d’artifice ne connaissent pas l’envers du décor, mais seulement cette belle bleue. Ou cette belle rouge. Allez savoir.

Vous savez, le chômage n’est pas quelque chose qui touche seulement 3 552 200 français. Nous ne sommes pas les seuls à trimer et à devoir cumuler plusieurs petits boulots pour nous en sortir, ou même pour ne pas nous en sortir, comme les grecques actuellement (et des français aussi). Mais il y a également d’autres personnes, qui font de nombreuses années d’études, qui plus est dans un marché de niche, et qui, pourtant, ont du mal à décrocher un travail intéressant avec des débouchés, un petit peu comme les chercheurs en ornithologie qui étudient l’impact du concombre parthénocarpique sur les migrations des gallinacés au Botswana.

Vous l’avez deviné, je veux bien sûr parler de tous ces sorciers sortant de Poudlard un diplôme de sorcier en main, mais ne trouvant pas de travail. Parce que oui, tout le monde n’a pas la chance d’avoir un ennemi juré qui veut votre mort et qui vous donne donc aisément un métier à occuper, celui de héros. Et oui, tout le monde ne peut pas combattre Voldemort, car tout le monde n’a pas un Voldemort à disposition. Donc au lieu de prendre en pitié les gens, on devrait d’abord réfléchir. Certains comme Neville ont la chance d’avoir trouvé quelque chose à faire, même s’il lui aura fallu 7 ans avant de trouver sa voie. Mais prenez-en d’autres, tels que Vincent Crabbe ou encore Gregory Goyle. Peu importe le nombre d’études, ils seront toujours aussi débiles. Alors le seul métier qu’ils pourront faire, c’est sorcier de feu d’artifice.

Alors Mesdames et Messieurs, s’il-vous-plait, la prochaine fois que vous irez à un feu d’artifice, entre deux fusées, au lieu de vous dire que ça met du temps, pensez à ces pauvres sorciers qui triment en coulisse pour vous faire pétiller les yeux.

harry potter fireworks 1

harry potter fireworks 2

Tsssss, ces moldus !

Publicités
Cette entrée a été publiée le 17 juillet 2015 à 14:08. Elle est classée dans Billets du vide et taguée , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :