La croisade noire du jedi fou de Timothy Zahn

La croisade noire du jedi fou Timothy Zahn

L’Empereur et Dark Vador sont morts suite à la bataille sur Endor. L’Empire se retrouve ainsi privé de ses deux chefs et part alors à la déroute.

La Rébellion, de son côté, s’est muée en Nouvelle République, avec à sa tête le Conseil, composé de Mon Mothma, du général Ackbar, du conseiller Borsk Fey’lya et de Leia Organa Solo, enceinte de ses jumeaux.

Luke Skywalker, Lando Calrissian et Yan Solo ont démissionné de la République, même s’ils continuent tout de même à travailler pour elle à leurs manières. Ce dernier tente tant bien que mal de consolider une alliance avec les contrebandiers afin de disposer de nouveaux vaisseaux pour relancer le commerce à travers les différentes planètes que composent la Nouvelle République. Seulement un bruit court sur la reformation de l’Empire.

En effet, telle la Team Rocket, l’Empire ne s’avoue jamais vaincu. Surtout quand à sa tête se tient un Grand Amiral, un non humain du nom de Thrawn. Et pour être accepté par l’Empereur, il a dû faire preuve d’un sens tactique et militaire hors du commun. Son arme secrète, l’étude de l’art. Car dans les œuvres d’art transparaît les méthodes de réflexion et les aspirations d’une race. Dit moi ce que tu peins et je te dirai comment tu te bats.

Tacticien de génie, Thrawn a également à ses côtés un atout de taille, le Maître Jedi Joruus C’baoth, pour qui la soumission de toute forme vivante est l’objectif intrinsèque du Jedi. Pour lui, ça ne fait aucun doute, Luke Skywalker et Leia Organa Solo ainsi que ses jumeaux se prosterneront à ses pieds pour ensuite régner sur le Nouvel Empire.

Un jeu d’échec à l’échelle universelle dans lequel la colonisation des mondes et l’anéantissement de toute résistance se met en place. Et comme tout bon joueur d’échec, le Grand Amiral Thrawn a toujours de nombreux coups d’avance, malgré les tentatives de la Nouvelle République pour enrayer la machine infernale.

Et bien vous savez, cela m’a fait un bien fou de me replonger dans l’univers de Star Wars. Si d’habitude, je n’aime pas avoir les acteurs des films en tête pendant que je lis, c’était un plaisir pour ce livre. J’ai retrouvé Mark Hamill, Harrison Ford et Carrie Fisher. Oh mon dieu, Carrie Fisher !

Quel bonheur de tous les retrouver dans cette ouvrage. Moi qui avais été déçu de Star Wars VII, La croisade du Jedi fou m’a donné envie de me replonger dans la saga. Ce que j’ai fait avec grand enthousiasme avec Rogue One.

J’ai également piqué à mon frère La trilogie Yan Solo. Vous pouvez être sûrs que j’ai hâte d’en apprendre plus sur cet ancien contrebandier reconverti en général de la Nouvelle République.

Pour en terminer sur le livre, malgré les regards dans le métro, les « geek » dit gentiment par mes collègues, j’ai arboré fièrement mes T-shirt Dark Vador et Stormtrooper tout en lisant mon livre dans le métro. Fuck it! The force is strong with me wesh !

Vous aimez Star Wars ? Alors foncez !

Résultat de recherche d'images pour "carrie fisher hommage"

May the force be with you.

Publicités
Cette entrée a été publiée le 25 juin 2017 à 15:51. Elle est classée dans Chronique littéraire et taguée , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :