Harry Potter et la chambre des secrets de J.K. Rowling

harry potter et la chambre des secrets

Allez hop, on remet ça ! Deuxième année pour notre Harry Pot-pot national à l’école des sorciers, Poudlard. Mais une fois de plus cette année quelque chose tourne mal.

Déjà, un elfe de maison, une créature pas très belle et plutôt bizarre, se téléporte dans sa chambre pour lui dire de ne pas aller à Poudlard car il va arriver un grand malheur. Mais vous connaissez Harry aussi bien que moi, rien ne l’empêchera d’aller à l’école, comme tout bon sorcier de 12 ans vivant dans une famille de Moldus qui l’enferme dans sa chambre car il est différent.

Mais cette année, bien plus que la vie du petit sorcier est en jeu, car apparemment, la chambre des secrets a été de nouveau ouverte, comme on peut le lire sur le mur au dessus du corps inerte de Miss Teigne, le chat de Rusard, le concierge. Et la légende raconte que seul le vrai héritier de Salazar Serpentard peut ouvrir la chambre des secrets, qui, by the way, n’a rien d’une chambre. Sauf si les mines de la Moria ressemblent à une chambre pour vous. A ce moment-là, vous êtes un nain. Et donc, oui, la chambre des secrets peut en être une pour vous.

Le problème, c’est que c’est notre trio diabolique, composé de Hermione, de Ron et de Harry, qui découvre ce message et le corps du chat. Et vous connaissez les enfants, il n’en faut pas plus pour que les gens s’interrogent. Ajoutons à ça le fait que Harry a clairement parlé fourchelangue a un serpent devant tout le monde et vous pouvez être sûr qu’il passe direct pour l’héritier de Serpentard. Surtout que, si vous vous souvenez bien, le choixpeau magique avait pas mal hésité à envoyer Harry à Serpentard. Un peu trop gros pour être vrai, non ?

Bien entendu, vous le savez aussi bien que moi que Harry est gentil, impossible qu’il ait ouvert la chambre des secrets et qu’il ait pétrifié tous les pétrifiés (oui, y’en a d’autres). Mais qui ? Qui bon dieu ? Qui ? Suspens !

Le feu est toujours là, la magie opère toujours (vous l’avez ?). Lire Harry Potter (HP pour les intimes) est vraiment sympa ! Ça ne fait pas gamin, malgré ce qu’on avait parfois pu me dire. Et une fois de plus, j’ai eu un malin plaisir à regarder les différences entre le film et les livres.

Pourquoi ne pas avoir fait l’anniversaire de Nick Quasi-Sans-Tête avec le club des Chasseurs sans tête ? Un passage qui certes n’apporte pas forcément grand chose à l’intrigue mais qui permet de donner plus de profondeur aux fantômes. Et c’est un peu ce que je reproche aux films, le fait qu’ils n’étaient pas du tout exploités, malgré une certaine importance dans les livres, notamment au travers de Peeves, du Baron Noir et de Cuthbert Binns, le seul et unique professeur fantôme et ennuyeux à en mourir qui plus est !

Il faut faire des choix, c’est sûr ! Mais je pense que c’est la principale remarque qu’on peut faire, c’est que les films ne grattent pas beaucoup sous la surface. Nous verrons pour les prochains livres les choix opérés.

ATTENTION, UN PRISONNIER S’EST ÉCHAPPÉ !

Publicités
Cette entrée a été publiée le 6 janvier 2019 à 18:12. Elle est classée dans Chronique littéraire et taguée , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :