League of Minions – Tel est pris qui croyait prendre

— Police ! Arrêtez-vous !

Si ça fonctionne, je me fais prêtre. Mais hey, sait-on jamais, sur un malentendu, tout est possible ! En tout cas je ne compte pas le laisser s’échapper comme ça. Pas après ce qu’il vient de faire subir aux sbires devant moi. Je ne sais pas si le reste de mon unité a vu le carnage, mais je ne laisserai pas passer une telle chose.

Si seulement nous étions moins courts sur pattes, nous aurions pu le rattraper en moins de deux. Mais c’est sûr que les choses seraient peut-être trop faciles du coup. Après tout, qui n’aime pas se taper un petit sprint sur le champ de bataille pour rattraper un criminel de guerre ? Et puis ce n’est pas comme si essayer de survivre à ce conflit n’était pas épuisant. Non…

— Hey toi ! Arrêtes-toi non de non ! Ou ralentis, au moins !

De toute façon mec, si tu crois me semer, tu te mets le doigt dans l’œil jusqu’au coude. J’ai la vision dans le bush, alors ne croit pas me perdre ici. Je te colle au train, et sois sûr que je ne te lâcherai pas.

— C’est énervant cette sensation d’être suivie, non ? Je connais un moyen très simple de ne plus l’avoir. Tu as juste à te retourner !

Mais où suis-je ? Dans la jungle, ça je le sais. Mais nous n’avons jamais eu de topo à l’entraînement sur cet endroit. Tout simplement parce que nous ne sommes pas censés y mettre les pieds. Et comme si ça ne suffisait pas, je suis seul à pourchasser un ennemi, le reste de mon unité est toujours sur la midlane. C’est tout moi ça, je dois toujours faire le malin.

— Hey mec, où tu vas ? T’es pas perdu quand même ? Si ça te tente, on peut tranquillement rejoindre la lane ensemble, main dans la main.

Quel est cette espèce d’enclos de pierre et de bois ? Et quelle est cette chose ? On dirait un mammifère hybride à quatre pattes composé de bois et de feuilles. Si je me souviens bien, on nous a toujours dit que la jungle abritait des monstres sanguinaires et féroces. En ferait-il partie ?

Ah, en tout cas l’autre s’est arrêté. Une bonne chose pour moi.

— Et bah ! Depuis le temps que je te cours après. Tu m’as pas entendu t’hurler de t’arrêter depuis trois plombes ? Sérieux ? Attends… Attends… On peut faire une petite pause avant de passer aux choses sérieuses s’il-te-plait ? Je suis claqué moi. Pas toi ? AH ! Je vois que t’as en plus ramené des amis. Pas de soucis. Plus on est de fous, plus on rit. Par contre, chacun votre tour ok ?

Je crois que je me suis mis dans une merde sans nom. Je le savais bien que je courrais moi-même à ma propre perte à faire le malin. Quel con.

Illustration de Théo Allard.

Publicités
Cette entrée a été publiée le 17 mai 2017 à 17:30. Elle est classée dans League of Minions et taguée , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :